Conférenciers, panélistes et soutien

Dre Annie Cloutier


Pédopsychiatre au CHUQ (Hôtel-Dieu du Sacré-Cœur), Dre Cloutier compte parmi sa clientèle des enfants atteints de TSAF

Annie Rivest 


Enseignante dans la région de Lanaudière, puis directrice, Annie Rivest revient à l'enseignement et devient famille d'accueil en 2005 pour 2 enfants ayant un TSAF, dont Marie, maintenant adulte. Également musicienne, Annie est une femme d’action et d’émotion. Membre du conseil d’administration de SAFERA depuis plus de 2 ans, elle a commencé à faire de la sensibilisation dans sa région auprès de ses collègues et des ressources du milieu. Marie est une fille dotée d’une volonté de fer. À l'école on la surnomme « La machine »! Sa persévérance va au-delà des diagnostics. Elle remporte pratiquement à toutes les années un méritas pour sa persévérance. Marie aime la musique; elle joue de la flûte traversière et ce malgré sa dyspraxie. Pour Marie, il n'a rien d'impossible.

 

Brigitte Larivière


Maintenant directrice d’une petite école, Brigitte Larivière a enseigné par le passé à des enfants ayant un TSAF et elle tente de relever le défi d’intégrer dans son école un enfant ayant un TSAF.


Chantal Brouillette​


​Enseignante diplômée en adaptation scolaire et artiste-peintre prolifique, elle conjugue avec son conjoint la vie familiale avec leurs trois enfants atteints de TSAF. Son diagnostic de TDAH, dont elle a appris à tirer des bénéfices qui lui servent bien dans sa vie trépidante, l’aide aussi à comprendre les impacts neurologiques du TSAF chez ses trois enfants.

 

Colombe Turcotte et son fils Jean-Pierre


Infirmière clinicienne et bénévole engagée auprès d’organismes de services pour les enfants handicapés en Chaudière-Appalaches, Colombe Turcotte est aussi membre du conseil d’administration de SAFERA. Active au sein des tables de concertation de sa région, elle fut le premier parent à contacter les médias pour faire connaître le TSAF, après l’adoption de son Jean-Pierre il y a plus de 27 ans. 


Malgré ses graves problèmes de santé, Jean-Pierre, en attente d’une greffe du rein,  accueille la vie avec patience, persistance et bonheur, avec le soutien inébranlable de ses parents.

 

Dominique Dubé​

Gestionnaire œuvrant dans le Bas-du-Fleuve, bachelière en psychosociologie et diplômée d’études supérieures de la maîtrise en gestion de personnes et complémentaire en éthique, elle est aussi la mère de deux jeunes hommes atteints de TSAF. Membre du conseil d’administration de SAFERA, elle consacre beaucoup d’énergie à faire connaitre le TSAF depuis de nombreuses années. Lors de la 1ère conférence internationale francophone que SAFERA a tenue à Québec en 2004, elle a livré un poignant témoignage sous forme d’une lettre d’un fœtus à ses parents.

 

Dr Éric Racine

Directeur, unité de recherche en neuroéthique de l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM)
Professeur agrégé de recherche IRCM
Directeur associé à la vie étudiante, affaires académiques
Professeur chercheur agrégé, Département de médecine (accréditation en médecine sociale et préventive / bioéthique), Université de Montréal
Professeur associé, Département de médecine (Division de médecine expérimentale) et Département de neurologie et de neurochirurgie, Université McGill
Chercheur-boursier, Fonds de recherche du Québec – Santé

Le Dr Eric Racine poursuit des travaux de recherche visant à améliorer, sur le plan de l’éthique, la qualité des soins de santé, les pratiques de recherche et la communication publique dans le domaine des neurosciences cliniques et fondamentales. Diverses approches et méthodes de recherche telles que les entrevues qualitatives, l’analyse de contenu et l’étude des médias sont mises à profit pour développer des approches éthiques en matière de soins de santé et de recherche. Par exemple, certains projets de recherche visent à proposer des approches éthiques pour les décisions en fin de vie pour les patients avec atteintes neurologiques graves alors que d’autres examinent et tentent d’améliorer la qualité de l’information disponible dans les médias sur les conditions neurologiques et les méthodes de recherche en neurosciences.

Autres affiliations
​Membre affilié, unité d’éthique biomédicale, Université McGill
Membre affilié, La Neuroéthique, Université de la Colombie-Britannique

Prix et honneurs
Prix d’auteur 2014, Association canadienne des infirmières et infirmiers en neurosciences
Chercheur du mois (février 2013), Les Canadiens pour la recherche médicale

​Diplômes et expériences antérieures

​Docteur en sciences humaines appliquées, option bioéthique, Université de Montréal (2004)
Stage postdoctoral, Centre d’éthique biomédicale, Stanford University School of Medicine, Californie, États-Unis (2004-2006)

 

Isabelle Bertrand et son fils Dylan

 

une femme engagée! Il y a 18 ans, elle choisissait de devenir famille d'accueil et depuis elle consacre son énergie à des enfants et des adolescents dont la situation exige de grandes compétences.

 

 

Et elle accueillait au même moment Dylan, maintenant une star du hockey, et dont le cheminement a renversé tous les sombres pronostics du départ!

 

 

Jay Sewall

Natif de Boston, mais ayant grandi à Montréal, Jay Sewall a obtenu un brevet d’enseignement en éducation physique de l’Université du Nouveau-Brunswick tout en alimentant sa passion pour la musique débutée à l’adolescence. En 1977, après une dizaine d’années dans l’enseignement de l’éducation physique, il décide quitter ce domaine pour vivre uniquement de sa passion : la musique. Guitariste, harmoniciste et compositeur, il a depuis joué sur plusieurs scènes en Amérique et en France.
Maintenant résident de la ville de Québec, Jay est toujours présent dans la communauté blues. Il enseigne la guitare et l’harmonica et anime des sessions de jam depuis des années, tout en poursuivant sa carrière de musicien professionnel. En septembre 2008, Jay a reçu le prestigieux Hommage Lys Blues où il a été honoré pour l’ensemble de sa carrière. 

 

 

Dre Julie Lessard​

 

Spécialiste en pédiatrie du développement et des troubles de comportement au Centre mère-enfant Soleil (CME) du CHU de Québec.

Dre Lessard connait le TSAF depuis plusieurs années et est une référence en matière de diagnostic de ce trouble au Québec. 


Lillian Vargas

 

Psychoéducatrice dans le Programme Dépendance su Centre de santé Tulattavik (Kuujjuaq)

 


Louise Loubier-Morin


​Criminologue et bachelière en droit, cofondatrice de SAFERA (1998), présidente et directrice de  SAFERA. Elle a travaillé pendant 35 ans dans les services à l’enfance, dont 12 ans auprès des Jeunes Contrevenants, 2 ans à la Chambre de la Jeunesse de Québec, et 21 ans comme réviseure à la DPJ de Québec puis celle de Chaudière-Appalaches. Elle est l’auteure du livre Enfants de l’alcool (2004) et dispense des ateliers et des formations sur le TSAF depuis 1998. Elle est la mère de Stéfanie, depuis 1993, après l’avoir accueillie en famille d’accueil en 1991. 

 


Luc Roy et leur fille Stéfanie Morin-Roy


Luc Roy, maintenant retraité, est cofondateur de SAFERA et membre du conseil d’administration. Parent avec Louise Loubier-Morin de Stéfanie, il s’est intensément impliqué auprès de celle-ci d’abord comme père d’accueil puis père adoptif. Il en est très fier. Il a reçu une formation de formateur sur le TSAF par le défunt FASD Network de la Colombie-Britannique et participe aux formations de SAFERA.


Diagnostiquée à sa naissance, puis abandonnée quelques jours plus tard, Stéfanie Morin-Roy a attendu près de 10 mois, survivant dans divers hôpitaux, avant que la vie lui trouve des parents. Depuis la fondation de SAFERA, Stéfanie en est pratiquement l’ambassadrice, participant avec sa gentillesse habituelle à plusieurs reportages sur la question du TSAF et accompagnant ses parents dans les congrès ou les formations dispensées par SAFERA. Elle est aussi maintenant connue depuis une dizaine d’années pour son grand talent musical et fut la première harmoniciste choisie par le Festival international de Jazz de Montréal pour participer au légendaire Camp de blues. Elle se produit sur différentes scènes au Québec et à l’extérieur. Actuellement en rémission de la maladie de Lyme chronique.


Nathalie Vaillancourt et sa fille Jacynthe Gagnon

​Diplômée en enseignement et également infirmière de recherche en milieu hospitalier, Nathalie a offert son soutien ponctuel à SAFERA pendant plusieurs années et est maintenant membre du conseil d’administration. Elle et son conjoint déploient toute leur énergie pour aider Jacynthe à actualiser son potentiel et la soutenir dans ses défis.


Amoureuse des animaux, Jacynthe a un talent inné en arts plastiques et une ténacité è toute épreuve. Malgré les obstacles que dresse le TSAF sur son chemin depuis sa naissance, elle travaille fort et vit des réussites scolaires et sociales que bien des adolescents « normaux » pourraient lui envier.

 

​Marie-Christine Rail


​Diplômée en service social, Marie-Christine Rail travaille actuellement au CISSS de Chaudière-Appalaches, au sein du Programme Jeunesse. Elle compte une vaste expérience dans divers secteurs : Jeunes Contrevenants; Protection de la jeunesse et Programme familles d’accueil. Elle a également développé une expertise au niveau des troubles de l'attachement et dispensé des formations dans ce domaine.

 

Marie-Josée Gauthier


​Étudiante au baccalauréat en service social, Marie-Josée Gauthier est membre du Conseil d’administration de SAFERA depuis 2 ans. Son conjoint et elle ont adopté trois enfants dont l’un a un diagnostic de TSAF. Son agenda est aussi rempli que celui d’une dirigeante d’une grosse entreprise, et en réalité, elle dirige VRAIMENT une très grosse entreprise!

 

Stacey Ningiuruvik


Coordonnatrice du programme TSAF au Centre de santé Tulattavik (Kuujjuaq)

 

 

 

Stéphanie Tremblay

​Stéphanie Tremblay, Ph.D. possède un doctorat en psychologie clinique de l’Université McGill. Membre de l’O.P.Q. depuis 2008, elle a réalisé son internat à l’Institut neurologique de Montréal et à l’Hôpital Douglas. Elle a enseigné la psychologie à l’Université de Moncton (2006-2008). Elle est ensuite devenue neuropsychologue au Centre de pédopsychiatrie et depuis janvier 2011, elle exerce comme neuropsychologue au CHUL et travaille présentement avec une clientèle pédiatrique (enfants et adolescents).


Notre comité organisateur


Composé essentiellement de parents d’enfants mineurs ou adultes ayant un TSAF, ces parents possèdent à la fois leur expertise comme parents d’enfants avec ce profil très particulier qu’est le TSAF, ainsi que leur expertise dans leur domaine professionnel :

Annie Légaré (1), Annie Rivest (2), Chantal Brouillette (3), Colombe Turcotte, Dominique Dubé, Louise Loubier-Morin (4), Luc Roy (5), Marie-Josée Gauthier (6), Nathalie Vaillancourt (7)

 

 

Notre comité aviseur


Réunissant des professionnels du réseau de la santé et des services sociaux, le comité aviseur du colloque est un organe consultatif en appui au comité organisateur. Le mandat de ses membres : donner leurs avis sur les orientations et les choix du comité organisateur, en fonction de leurs perceptions des besoins d'information dans le réseau sur le TSAF, et dans les limites des ressources disponibles, et accessoirement de le soutenir dans la réalisation de l'événement. La coordination entre le comité aviseur et le comité organisateur était assurée par Mme Nathalie Vaillancourt.

Ses membres : 
 


Bruno Massicotte

Coordonnateur des services en périnatalité et petite enfance (SIPPE) depuis bientôt 1 an  pour la Baie d’Ungava au Nunavik. La problématique du SAF est donc une réalité omniprésente au quotidien dans son travail au bénéfice des familles. Ayant aussi quelques 3 années d’expérience en CRDI-TED ainsi que 3 années comme conseiller pédagogique au préscolaire, il a pu constater l’impact de l’alcool sur le fonctionnement d’un enfant ainsi que le grand travail de prévention qui reste à accomplir. Détenteur d’un baccalauréat en psychoéducation et étudiant finissant à la maitrise à l’UQTR, le développement de l’enfant en contexte de négligence, ainsi que les particularités culturelles des peuples Inuit et des Premières Nations constituent ses principaux intérêts de recherche. C’est avec grand plaisir que le Nord puisse contribuer à sa façon à la réalisation de ce colloque.

 

Fabienne Saint-Cyr 


​Fabienne Saint-Cyr est détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en service social de l’Université Laval. Depuis plus de 15 ans, elle travaille comme organisatrice communautaire au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, principalement au programme Jeunesse, auprès de la clientèle en situation de vulnérabilité. En plus de sa participation au comité aviseur du colloque TSAF 2016, elle a collaboré à la production d'un avis de santé publique sur la question de la consommation d'alcool et la grossesse.   Madame St-Cyr assurera aussi l’animation du bloc D du Colloque.

 

France Paradis


France Paradis M.D. M.Sc est médecin conseil à la Direction régionale de santé publique du CIUSSSCN. Elle s’implique dans le dossier de la prévention de l’alcoolisation fœtale depuis 2012.  Elle a travaillé activement à la production d’un avis de santé publique pour diffuser un message de non consommation d’alcool durant la grossesse. Elle est membre du comité aviseur du colloque TSAF 2016.


 

​Marie-Christine Rail