SAF

Qui devrait participer?

Rédigé par ColloqueTSAF - 12 juillet 2016 - Aucun commentaire

Les parents

  • biologiques, adoptifs, d'accueil et toute personne ayant la garde ou prenant soin d'un enfant mineur ou adulte ayant un TSAF

Les médecins et les infirmières​

  • notamment les médecins qui pourraient faire des diagnostics s'ils avaient les connaissances requises (pédiatres, neurologues, généticiens) et les infirmières

Les intervenants sociaux

  • travaillant auprès des personnes mineures et adultes et leurs familles dans les Centres de santé, les Centres de réadaptation, les CISSS et CIUSSS, les DPJ, les Centres jeunesse incluant les services d'adoption et le Programme de qualification des jeunes (PQJ), les écoles, et les intervenants auprès des personnes pratiquant la prostitution, les personnes itinérantes, et celles cherchant à intégrer le marché du travail après certaines difficultés.
 

Les enseignants et les autres intervenants scolaires

  • dont ceux en adaptation scolaire et autres intervenants scolaires : conseillers en planification des programmes, conseillers en adaptation scolaire, psychoéducateurs et techniciens en éducation spécialisée, psychologues et conseillers en orientation)
 

Les policiers, juges et avocats

  • dont ceux exerçant auprès de la clientèle de l'Aide juridique.
 

Les intervenants dans le système correctionnel

 

Les fondations

  • ​ venant en aide aux jeunes et leurs familles 
 

Les établissements publics et privés

  • ​ offrant des services d'évaluation et thérapeutiques : orthophonie, physiothérapie, ergothérapie, psychologie, neuropsychologie
 

Les étudiants 

 

Les organismes communautaires

  • dont ceux à vocation familiale
 

Les travailleurs de rue et les travailleurs communautaires

  • dont ceux travaillant à la Société d'habitation du Québec et autres organismes du même genre

...

Pourquoi un colloque sur le TSAF au Québec?

Rédigé par ColloqueTSAF - 12 juillet 2016 - 1 commentaire

Parce qu'au Québec, contrairement à ce qui se passe ailleurs au Canada, le TSAF ( Trouble du spectre de l'alcoolisation fœtale ) est encore trop peu connu, trop peu dépisté et qu'il n'y a pas de services spécifiques pour les enfants et les adultes vivant avec cette condition et leurs proches. 

 

 


Douze ans après la conférence francophone internationale que SAFERA a tenue en décembre 2004, ce colloque est le résultat d’un cri du cœur des parents, membres du CA et certains parents membres de SAFERA, et de leur implication soutenue dans son organisation, afin que les enfants aient accès aux bons services au bon moment dispensés par les bonnes personnes, i.e. des personnes qui connaissent le TSAF, savent le dépister, le diagnostiquer et sont en mesure d'intervenir efficacement pour répondre aux besoins.

Intéressé? Téléchargez notre brochure (pdf)

...et inscrivez-vous !

 


Nos objectifs

 

Exposer la réalité

  • et les besoins des personnes atteintes du Trouble du spectre de l'alcoolisation fœtale et de leurs familles au Québec, en 2016


Sensibiliser à cette condition et ses impacts,

  • les intervenants susceptibles de travailler avec des personnes exposées à l'alcool avant leur naissance dans tous les secteurs dans lesquels celles-ci se retrouvent ou risquent de se retrouver.


Favoriser le dépistage et l'obtention de diagnostics pour les enfants,

  • notamment ceux suivis dans le cadre du programme SIPPE, et ceux confiés aux Directeurs de la Protection de la Jeunesse (LPJ) et aux Directeurs Provinciaux (DP) ainsi que l’élaboration de plan de services adapté au TSAF le cas échéant.


Démontrer l’importance de rendre accessibles aux personnes atteintes et leur famille, les services de réadaptation,

  • d’accompagnement et de soutien dont elles ont besoin.


Sensibiliser les acteurs de l'industrie de l'alcool

  • à la réalité des personnes vivant avec un TSAF


Sensibiliser les décideurs en santé,

  • dont la santé publique, et les services sociaux du Québec et dégager des pistes d’action.

Programme

Rédigé par ColloqueTSAF - 12 juillet 2016 - Aucun commentaire

Bloc A : États de situation 

 

Bloc B : Diagnostic et témoignages

 

Bloc C : Pourquoi et comment intervenir

 

Bloc D : Que fait-on maintenant?

  • 15:50 à 16:45 | Élaboration de pistes d’action à l'attention des décideurs (discussions par petits groupes et plénière);animatrice: Fabienne St-Cyr, CIUSSSCN
  • 17:00 | Fin du colloque