Journée mondiale de la prévention du suicide 2020 & TSAF

Le fait de vivre avec le TSAF augmente considérablement le risque de suicide chez les jeunes de 13 à 18 ans, particulièrement chez les garçons.
Les idées suicidaires affectent 35% des adolescentes et des adolescents atteints du TSAF et 13% d’entre eux ont sérieusement tenté de se suicider à au moins une reprise, dans les 12 mois précédant une étude réalisée en 2019. Particularité à noter, ces tentatives étaient le fait des garçons uniquement, ceci signifiant que parmi les jeunes atteints de TSAF, les adolescents sont encore plus à risque de se suicider que les jeunes filles.
 
Ces prévalences sont plusieurs fois supérieures à celles constatées dans la population adolescente en général. Si des efforts doivent encore être consacrés à la prévention en général, une attention particulière doit être apportée envers les personnes atteintes de TSAF en raison de leur grande vulnérabilité. SAFERA répète qu’il y a urgence de se préoccuper du TSAF au Québec.
 

Source : Connor et al, Suicide Risk in Adolescents with Fetal Alcohol Spectrum Disorders, in Birth Defects Res 2019 , publié en ligne 24 janvier 2019, . doi: 10.1002/bdr2.1465

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/eutils/elink.fcgi?dbfrom=pubmed&retmode=ref&cmd=prlinks&id=30677250

Partager :



Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot weva ? :

CONTACT

Vous avez besoin de plus d'informations sur le TSAF? Vous avez besoin d'échanger avec quelqu'un de façon confidentielle? N'hésitez pas à nous contacter :

370 Rue des Forges, Trois-Rivières, QC G9A 2H1

(873) 559-1108

info@safera.net ou info.safera@gmail.com



Devenir membre

En savoir plus...
Je suis
Nom du membre


Suivez-nous